Fermer son jardin en 3 étapes et préserver ses récoltes

Ça y est, le premier gel s’est produit à Montréal la nuit dernière, signe que la saison de jardinage touche à sa fin. Vous avez pris du retard et votre jardin n’est pas encore fermé ? Ne paniquez pas, nous avons quelques conseils simples pour fermer votre jardin en deux temps trois mouvements !

Commençons par le commencement – Pourquoi « fermer » un jardin alors qu’on pourrait tout laisser en plan?

Fermer un jardin, cela signifie effectuer ses dernières récoltes et préparer le jardin pour l’hiver et la saison prochaine. Alors, en pratique, qu’est-ce que ça veut dire ? Pour nous, il s’agit de 3 petites étapes:

  1. Récoltez une dernière fois vos plants de fruits, légumes et fines herbes.
  2. Assurez-vous de rentrer les tuyaux d’arrosage avant l’hiver, pour ne pas qu’ils s’abîment.
  3. Une fois les récoltes effectuées, cassez vos plants annuels et laissez le branchage et les feuilles sur la terre pour protéger et nourrir le sol durant l’hiver. Si certains végétaux débordent de vos pots et risquent de partir au vent, vous pouvez les composter.

Et c’est tout! (Vous pouvez toutefois profiter de la fermeture du jardin pour planter de l’ail en prévision de l’été prochain.) Au printemps, vous n’aurez plus qu’à enlever les débris végétaux restants, les composter et amender votre terre avec du compost avant de redémarrer la saison!

Comment conserver les récoltes ?

Il existe plusieurs façons de conserver vos surplus de récoltes, qui dépendent du type d’aliments. Les fines herbes et fleurs comestibles par exemple, peuvent se conserver quelques jours au frais mais peuvent aussi être séchées pour faire des infusions, congelées – telle quelle, dans des glaçons d’eau ou d’huile selon le type d’herbes – pour agrémenter les plats tout au long de l’hiver, ou encore conservées dans de l’huile d’olive pour créer des huiles aromatisées.

Les légumes ou fruits peuvent être cuisinés et cannés, marinés, ou simplement congelés. Vous pouvez aussi conserver vos légumes racines ou tubercules au frigo ou dans des bacs de sable dans une pièce fraîche. N’oubliez pas que vous pouvez consommer les tomates vertes, mais uniquement après les avoir faites cuire ! Suivez nos prochaines publications, pour avoir plus d’information sur la transformation de tomates vertes.