7 Bénéfices de l’agriculture urbaine

La pratique de l’agriculture urbaine ne se limite pas à contribuer à l’alimentation de la population urbaine, mais apporte d’importants bénéfices tant au niveau environnemental que sociétal.

Voici sept impacts positifs du jardinage en milieu urbain sur notre société :

1. Prévention d’îlots de chaleur urbains

Lors des plus chaudes journées de l’été, le dernier endroit où les gens ont généralement envie de se trouver est le centre ville, entouré d’immeubles, de voitures et de trottoirs gris. La raison en est simple : les villes ont tendance à avoir une température moyenne de 5 à 10 degrés Celsius supérieure à celle des régions périphériques. Ce phénomène, appelé « îlot de chaleur », est causé par la forte concentration de zones bâties dans les villes, comme les toits et les parkings, qui absorbent et ré-émettent la chaleur du soleil. Contrairement aux environnements urbains, les corps naturels tels que les forêts et les jardins produisent de la fraîcheur tout en améliorant la qualité de l’air. Planter des légumes sur les toits est un moyen efficace de lutter contre les îlots de chaleur, d’absorber le dioxyde de carbone et d’avoir des villes plus vertes.

Apporter de la verdure aux toitures avec l’agriculture urbaine

2. Réduction des gaz à effet de serre

En favorisant une production plus locale des aliments que nous consommons, l’agriculture urbaine peut grandement contribuer à la réduction de gaz à effet de serre.  En effet, une grande partie des fruits et légumes que nous consommons doit parcourir de longues distances avant d’arriver dans nos assiettes, ce qui induit de grandes quantités de pollution. En cultivant les légumes directement dans les villes, la distance entre la production et les consommateurs est réduite et diminue ainsi les gaz à effet de serre émis par le transport des aliments. De plus, comme tous végétaux, les plantes potagères agissent à titre de filtres et font de la séquestration de carbone et autres gaz polluants, ce qui contribue à améliorer l’air ambiant des villes.

3. Développement de systèmes alimentaires résilients

Le déploiement d’initiatives en agriculture urbaine permet la mise en place de systèmes alimentaires locaux, durables et résilients. En transformant des espaces inutilisés et sous-exploités en fermes urbaines, nous transformons le paysage de nos villes et lui attribuons une valeur comestible pour paver le chemin vers l’autonomie alimentaire

Découvrez-en davantage sur le rôle de l’agriculture urbaine pour une société résiliente dans notre article de blog :

L’agriculture urbaine pour une relance verte et résiliente.

4. Préservation de la biodiversité

La multiplication de zones d’agriculture urbaine favorise la préservation de la biodiversité en ville. Lieu d’alimentation et d’habitation, ces initiatives contribuent à la diversification des organismes vivants en milieu urbain. L’implantation de plusieurs variétés de fruits, légumes, herbes fines et fleurs comestibles au potager favorise le soutien de ces insectes et organismes essentiels à la vie. Cultiver en ville, c’est une action concrète qui supporte la faune et la flore des centres urbains tout en contribuant au développement d’écosystèmes riches et diversifiés.

L’agriculture urbaine promouvoie le travail des pollinisateurs

5. Ajout de valeur à la propriété

L’intégration de l’agriculture urbaine à un bâtiment existant permet une création de valeur. Autrefois des endroits inutilisés ou sous-exploités, ces toits, terrasses et espaces au sol ont maintenant l’opportunité de devenir des oasis verdoyantes où poussent des aliments frais et sains. En plus de positionner les établissements comme innovants et durables, les initiatives d’agriculture urbaine profitent non seulement aux occupants de ces bâtiments, mais à la société en général. Qui n’apprécierait pas de voir fleurir un potager sur le toit du bâtiment voisin? 

6. Bien-être et performance en milieu  de travail

Les gens ne sont pas insensibles aux bienfaits de la nature dans leur vie quotidienne. Que cela prenne la forme de promenades dans des parcs ou de jardinage, le contact avec la nature est pour beaucoup une source d’apaisement. De récentes études ont montré que ces avantages peuvent être particulièrement utiles en milieu de travail également, un contexte généralement associé à des niveaux élevés de stress et de concentration. La mise en place d’un jardin corporatif ne fait pas que fournir des collations saines aux employés, mais contribue également à leur bien-être en promouvant un sentiment de communauté et d’appartenance dans l’équipe. Profiter du potager permet aux employés d’évacuer leur stress et la fatigue mentale liée aux longues heures de travail, de prendre une pause active et gagner en productivité par la suite. En résumé, les jardins potagers sont un moyen facile de promouvoir un environnement de travail positif, de renforcer la culture de l’entreprise et d’améliorer la performance des employés.

7. Sensibilisation à de saines habitudes alimentaires

La mise en place d’initiatives d’agriculture urbaine permet de reconnecter les gens à la nature et à leur alimentation. Les potagers deviennent des plateformes d’apprentissage qui permettent de sensibiliser les communautés à l’importance d’adopter de saines habitudes alimentaires. Dans une optique ou plusieurs communautés vivent en milieu où règne l’insécurité alimentaire, des initiatives de fermes urbaines permettent de contrer ce phénomène, donnant accès à des aliments frais, sains et cultivés localement. De plus, être directement impliqué dans le processus de faire pousser sa propre nourriture reconnecte les individus aux réalités derrière la production alimentaire. En réalisant pleinement le temps et les efforts se cachant derrière chaque légume cultivé, les communautés prennent conscience de l’énergie investie dans la culture des aliments et ainsi de l’importance de limiter le gaspillage alimentaire.